Roun chanté Grajévals

 

Flèr rouj



" Ti milat ", signifie littéralement : " Petit Mulâtre ". Les expressions : " chabin ", " mulâtre " ('milat' en créole) et " câpre " désignent aux Antilles-Guyane des personnes ayant des origines négroïdes dont la couleur de peau est plus ou moins claire et les cheveux plus ou moins crépus. La " chabine " serait plus claire qu’une " mûlatresse " qui elle serait plus claire qu’une " câpresse ".

Il s’agit d’une classification ‘ raciale ’ des esclavagistes. Les colons se sont inspirés des termes de croisements animalièrs pour l’appliquer aux métissages issus des relations entre 'Blancs' et 'Noires' et le re-croisement de leurs progénitures. Ainsi, " chabin " serait le croisement d’un mouton et d’une chèvre ; le croisement d'un âne avec une jument donne un mulet d’où " mulâtre ". Ces termes tendent à disparaître mais reste dans des chants traditionnels comme dans celui-ci.

“ Ti milat lé maryé ”

 

Réfren :

Ti milat lé maryé, pa ganyen soumaké
Ti milat lé maryé, pa ganyen soumaké

Séparation

Ti milat lé maryé, pa ganyen soumaké
Ti milat lé maryé, pa ganyen soumaké

Maryé don, maryé don, maryé don ké dé sou
Maryé don, maryé don, maryé don ké kat sou

Ti milat lé maryé, pa ganyen soumaké
Ti milat lé maryé, pa ganyen soumaké

Maryé don, maryé don, maryé don ké trwa sou
Maryé don, maryé don, maryé don ké sis sou

Ti milat lé maryé, pa ganyen soumaké
Ti milat lé maryé, pa ganyen soumaké

Maryé don, maryé don, maryé don ké kat sou
Maryé don, maryé don, maryé don ké senk sou

Ti milat lé maryé, pa ganyen soumaké
Ti milat lé maryé, pa ganyen soumaké

[…]

Barfleur

© 2010-2017 Kaseko.fr | Contact Webmaster